Seule une faible part des recrutements en ESN et cabinets de Conseil serait issue de la cooptation. Pourtant, cette méthode se révèle extrêmement efficace. Tant pour les cabinets de Conseil que pour les candidats, Il n’y aurait que des avantages dans cette démarche. Mais comment alors, optimiser la cooptation en ESN vers un process résolument gagnant-gagnant ?

La cooptation, une foule d’avantages

Que l’on se place du côté candidat, collaborateur ou recruteur, la cooptation présente de nombreux avantages :

– Les candidatures sont pré-qualifiées. Les candidats sont donc plus à même de partager les valeurs et la culture d’entreprise.

– Le coût d’une embauche par cooptation est souvent plus faible qu’un processus de recrutement externe. Le ROI est donc meilleur.

– En réduisant la phase chronophage du sourcing, la cooptation réduit la durée du processus de recrutement.

– La cooptation permet aux ESN de trouver des collaborateurs sur des postes en tension. En jouant sur les réseaux internes, le vivier de talents est élargi.

– L’implication du collaborateur qui coopte est renforcée car il s’entoure d’amis ou de personnes qu’il apprécie.

– L’onboarding est personnalisé : le candidat coopté s’intègre plus facilement. Le taux de conversion de la candidature est donc plus élevé. Le turn-over est réduit.

 

 

Quelles sont les bonnes pratiques pour optimiser son taux de cooptation ? 

 

Définissez un cadre clair et connu de tous

Il est essentiel de définir un cadre concret et les règles qui en émanent. Quelles sont les équipes concernées ? Les besoins en recrutement ?  Les récompenses prévues ? Quel est le cadre légal ? Quels outils seront mis à disposition ? Quelle est l’organisation recommandée ? Sur quelle période ? Quelles sont les responsabilités de chacun ? Quels sont les délais de traitement ? Est-ce qu’il y a un formulaire à remplir ?  etc…

Il s’agit de trouver le bon équilibre entre un process simple mais précis, clair mais encadré.

Mettez l’accent sur les emplois clés et ceux pour lesquels il est difficile de trouver des candidats qualifiés.

 

Communiquez plus efficacement 

Si vos collaborateurs ne savent pas quels profils vous recrutez, ils ne pourront pas vous aider dans cette démarche. Cela parait assez logique, mais concrètement, la communication interne sur vos besoins en recrutement doit être précise et minutieuse. À trop communiquer, vous risquez de les lasser ou de les spammer. Pas assez, ils se désintéresseront du processus, malgré l’incentive.

Il convient de présenter précisément vos besoins en animant la démarche. L’objectif est qu’ils aient une idée claire des profils qui vous intéressent, et ce tout au long de l’année. Utilisez vos outils de communication interne pour transmettre ces informations au bon rythme et aux bons ambassadeurs, de manière ciblée.

Tout au long du processus, partagez avec vos équipes le suivi des candidatures et de leurs statuts pour plus de transparence. Et ne négligez pas la communication sur les nouveaux arrivants recrutés grâce au programme de cooptation.

Idéalement, toutes vos ressources transverses seront impliquées dans ce processus de communication : RH, recruteurs, managers, communication, marketing etc…

 

Créez l’évènement !

Lorsque vous sollicitez vos équipes pour la cooptation, créez l’évènement en interne ! Faites un teasing en amont, réunissez vos collaborateurs autour d’un petit déjeuner par exemple afin de leur expliquer les attentes et les modalités du programme.

Certaines ESN mettent en place des concours ponctuels ou des “challenges” pour motiver leurs collaborateurs dans la recherche de consultants, ingénieurs ou développeurs. Pendant un temps donné, les coopteurs peuvent engranger des points pour chaque action : partage d’un CV, entretien positif, proposition acceptée par le candidat etc…À l’issue du concours, les points donnent droit à différents lots et récompenses.

On peut également penser à l’organisation d’évènements dédiés à la cooptation. Par exemple, une cérémonie de remise de prix pour les collaborateurs les plus impliqués.

 

Valorisez les réussites

Après chaque embauche réussie, n’hésitez pas à mettre en avant le coopteur et le coopté, sous forme de témoignages, ainsi que les récompenses obtenues afin d’inciter les autres collaborateurs à y participer.

Présentez des cas concrets et montrez les avantages d’un recrutement réalisé grâce à votre programme de cooptation. Diffusez-les sur vos outils de communication interne auprès de l’ensemble de vos collaborateurs. Ces témoignages peuvent être présentés sous forme de vidéos ou à l’écrit. Cela crédibilise la démarche et permet aux collaborateurs de se projeter.

 

Mettez en avant votre culture d’entreprise

La cooptation est un excellent indicateur du climat social de votre ESN. Est-ce que l’ambiance de l’entreprise donne envie aux collaborateurs de participer à la cooptation ? Le sentiment d’appartenance est en effet un moteur clé de la dynamique. Pour avoir envie de parler de son entreprise à l’extérieur, une vision commune doit être partagée. Peut-être avez-vous des optimisations à mettre en place pour améliorer votre marque employeur ?

Vos collaborateurs doivent avoir accès à de la documentation, facile à partager, afin de vous présenter plus facilement. Aidez-les dans la démarche : un guide en ligne dans lequel seront listés les avantages votre société, des outils sur les réseaux sociaux ou encore une plateforme de e-cooptation peuvent se révéler pertinents.

 

Et vous ? Comment optimisez-vous vos process de cooptation au sein de votre ESN ou cabinet de Conseil ? Votre ATS BoondManager peut vous aider à suivre vos process de cooptation. Parlons-en 🙂