Le recrutement est le deuxième versant de l’activité de l’ingénieur d’affaires en ESN. À côté de la prospection de nouveaux clients, il doit dénicher les candidats à même de mener à bien les projets actuels et à venir. Et au moment du premier entretien de recrutement, mieux vaut être bien préparé pour reconnaître et réussir à recruter la perle rare !

 

Appel à entretien de recrutement

 

L’ingénieur d’affaires ne doit pas faire l’impasse sur une bonne préparation à l’ entretien de recrutement

Une bonne préparation à l' entretien de recrutement est importanteLe travail d’ingénieur d’affaires est intense, nous en avons déjà parlé. Néanmoins, un entretien de recrutement ne peut s’improviser et ne sera efficace qu’avec une préparation rigoureuse, réalisée longtemps à l’avance, et non quelques minutes avant la rencontre.

Faites une lecture très attentive du dossier de candidature en notant tous les points importants ou incohérents du CV et de la lettre de motivation. Concentrez-vous sur la linéarité du parcours, les raisons des départs, les compétences maîtrisées, etc.

Munissez-vous d’une brochure ou d’un dépliant de votre entreprise à remettre au candidat, ainsi que de votre carte de visite.

Optez pour un entretien en « one to one ». Si le recours à plusieurs recruteurs augmente la fiabilité du processus, les formations de type « Jury » sont à éviter, car elles mettent mal à l’aise le candidat. Privilégiez si possible des entretiens successifs entre 4 yeux.

Préparez une fiche, qui permettra une évaluation de tous les candidats que vous recevrez à partir d’une grille identique. Cette fiche tiendra compte non seulement d’éléments objectifs (compétences, diplômes, savoir-faire techniques, postes et responsabilités déjà occupés, missions réalisées, etc.), mais aussi d’aspects plus subjectifs, par exemple certaines qualités ou défauts que vous constaterez lors de l’ entretien de recrutement. Cette fiche doit vous servir à recueillir toute votre impression.

Vous devez également disposer par écrit du profil idéal recherché, notamment en termes de compétences, d’expérience, et de personnalité.

Préparez des questions tests que vous pourrez poser systématiquement à chacun des candidats.

Préparez également une série de réponses types à des objections que pourrait formuler le candidat.

Prévoyez dans votre agenda le temps nécessaire non seulement pour l’entretien en tant que tel, mais aussi pour pouvoir posément écrire toutes vos remarques et impressions, une fois l’ entretien de recrutement terminé.

Et surtout, soyez à l’heure au moment du rendez-vous.

 

Les premières minutes de l’ entretien de recrutement doivent servir à détendre à l’atmosphère si besoin et à cadrer l’entretien

Détendre l'atmosphère lors de l' entretien de recrutementAprès vous être présenté, mettez à l’aise le candidat dès les premiers instants. Remerciez-le de s’être déplacé. Demandez-lui s’il a eu des difficultés à se rendre sur le lieu de l’entretien et surtout accueillez-le avec le sourire. Installez-vous dans un environnement volontairement neutre, professionnel et relativement silencieux. Prévenez de ne pas être dérangé. Mettez votre téléphone portable en mode silencieux et n’hésitez pas à le montrer au candidat pour qu’il sache qu’il a toute votre attention durant cet entretien. Proposez-lui un verre d’eau. Informez le candidat du déroulement de l’entretien, de sa durée, des différentes étapes, etc., de façon à structurer le dialogue. Voilà de bonnes conditions pour commencer dans une atmosphère détendue. Dès le début de l’entretien, il est important de créer la confiance en se montrant réceptif.

Rappelez ensuite l’intitulé et les grandes lignes du poste à pouvoir, ainsi que sa raison d’être. En moins de 2 minutes, présentez succinctement la vocation de l’entreprise en remettant au candidat la brochure. Ensuite, l’entretien proprement dit peut commencer.

 

L’ entretien de recrutement  : la rencontre entre un poste à pourvoir et les aspirations d’un candidat

Pour le recruteur, le premier enjeu est de déterminer si le candidat présente les compétences pour le poste ou la mission. Il va s’agir donc de recueillir toutes les informations possibles. Il est donc important de laisser la parole au candidat, en lui demandant de parler de lui. Vous devez être à chaque instant concentré sur l’entretien et à l’écoute permanente du candidat. Gardez le contact visuel. Éviter de lui couper la parole, sauf pour lui demander de préciser certains points ou d’illustrer ses propos avec des exemples concrets. Rebondissez sur ses propos, reformulez certaines idées importantes. Privilégiez les questions ouvertes. L’entretien d’embauche est avant tout un moment d’échange.l' entretien de recrutement sert à évaluer si le candidat détient les compétences recherchées

Recueillez des faits précis. Prenez des notes, cela crée une atmosphère professionnelle, respectueuse et témoigne de l’intérêt que vous portez au candidat. De plus, aucun recruteur n’est capable de se rappeler des réponses de chacun des candidats reçus en entretien.

Essayez de bien comprendre le projet professionnel du candidat. Reprenez point par point le Curriculum Vitae, non seulement pour vérifier les compétences (quels langages maîtrise-t-il ? Java, C#, HTML5, etc. quels frameworks ? etc.) et le parcours du candidat (postes occupés et missions réalisées), mais aussi pour en apprendre le plus possible sur sa personnalité. Le savoir-être est dans bien des cas UNE, pour ne pas dire, LA clé d’un recrutement réussi. Observez ses attitudes, la forme et le contenu du discours. Tentez d’évaluer sa « compatibilité » relationnelle avec les membres de l’équipe qu’il intégrerait, ou son N+1.

Faites attention à la gestuelle et aux signaux non verbaux du candidat. Ils sont très porteurs de sens. Mais gardez-vous bien de mal les interpréter, si vous n’êtes pas un peu aguerri à l’exercice.

Soyez vigilant également quant à votre propre langage corporel qui peut parasiter l’entretien, par exemple si vous êtes fatigués et que vous bâillez, ou si vous regardez votre montre. Le candidat pourrait interpréter cela pour de la lassitude ou un manque d’intérêt. L’idéal est d’adopter la même attitude que l’interlocuteur pour le mettre inconsciemment en confiance.

N’hésitez pas à utiliser votre batterie de questions tests et à mettre le candidat en situation, pour valider les points essentiels.

l' entretien de recrutement doit révéler les véritables aspirations du candidatLa recherche des aspirations du candidat passe par la découverte de ce qui le motive, dans la vie ou au travail. C’est ce que l’on appelle les « drivers », ou encore les leviers de motivation. En vérifiant cela, vous serez capable savoir si le candidat peut répondre aux besoins de la fonction, s’il peut épouser la culture et les valeurs de l’entreprise.

Un bon entretien est un équilibre entre sélection et motivation du candidat.

 

Le candidat n’est pas le seul à être évalué lors de l’ entretien de recrutement: le recruteur aussi !

Vous pensiez que l’entretien a commencé au moment où vous vous êtes assis avec le candidat ? Et bien, vous vous trompez. En réalité, l’entretien, au sens large, a démarré dès le moment où le candidat a franchi la porte des locaux, s’est adressé à l’accueil, a contemplé le design et la décoration des lieux, a croisé des personnes (souriantes !) dans les couloirs, etc. et tout cela avant même que vous n’ayez échangé un seul mot de vive voix avec lui, etc. Dès cet instant, la partie séduction a commencé. Le candidat est en train de se faire une première idée de l’entreprise dans laquelle il est reçu, et se projette. Si ses impressions sont positives, c’est un bon point, surtout si c’est un candidat au profil recherché, car tout peut faire la différence pour qu’il préfère votre entreprise plutôt qu’un concurrent. N’hésitez pas à briefer le personnel en contact avec le candidat pour donner la meilleure image possible de l’entreprise.

Lors de l' entretien de recrutement, le recruteur doit donner envie au candidat de travailler pour luiUn autre enjeu pour le recruteur est donc de donner envie au candidat d’intégrer votre société lors de l’entretien et de renforcer sa motivation. Recruter, c’est séduire ceux que l’on a sélectionnés, c’est tenter d’être unique et de faire la différence. Lors de l’entretien proprement dit, présentez au candidat votre entreprise de façon honnête, mais surtout positive. Démontrez ce que le candidat pourrait gagner à rejoindre vos équipes. Projetez-le dans son futur poste, dans son futur environnement de travail. Dessinez un plan de carrière possible. Mettez-le en valeur. Faîtes-le rêver un peu si possible, sans trop en faire non plus. Usez de tout votre savoir-être et savoir-faire pour vous démarquer des concurrents. Faites preuve de compréhension, de proximité et d’empathie tout au long de l’entretien.

N’oubliez pas que vous êtes un ambassadeur aux yeux de ce candidat. Votre attitude tout au long de l’entretien est le reflet de l’état d’esprit et de l’ambiance dans l’entreprise.

 

La conclusion de l’ entretien de recrutement, une étape aussi importante que les premiers instants.

La dernière étape de l’entretien est le moment de revenir de façon un peu plus approfondie sur la présentation de l’entreprise, ses équipes, ses objectifs commerciaux, sur le poste proposé, son contenu, ses avantages, ses contraintes, sa rémunération, les avantages éventuels, de ce que l’on attend du candidat retenu. Sur ce point, n’hésitez pas à demander au candidat ce qu’il pourrait apporter en embrassant le poste. Ce sera l’occasion de vous faire une dernière opinion.

la conclusion de l' entretien de recrutement est un moment important

Répondez ensuite à toutes les questions de votre interlocuteur. Votre série de réponses types à des objections pourrait vous être bien utile. Rappelez-vous d’être positif et de séduire le candidat par les réponses que vous apporterez.

Pour finir, informez le candidat des prochaines étapes du recrutement et du délai de votre réponse. Il est fortement recommandé de dire au candidat à l’issue du processus de sélection s’il n’a pas été retenu. Il en va de l’image de l’entreprise.

Avant de clôturer l’ entretien de recrutement, vous ne devez avoir aucun doute sur l’idée que vous vous faites du candidat et de votre intérêt (ou pas) à le recruter.

 


Crédits photos : Neyro- studiostoks – / Fotolia.fr