42 Consulting logo avec Stéphane Laurent, associé et co-fondateur de 42 consulting

 

BoondManager : Pourriez-vous présenter en quelques mots l’activité de 42 Consulting ?

Stéphane Laurent : Créé en 2006, le groupe 42 consulting a ses activités basées en France, et depuis peu au Luxembourg et en Belgique. C’est un cabinet de conseil qui intervient principalement dans les domaines de la finance et des médias. Nous intervenons sur le workflow Core business de nos clients. Notre effectif est d’environ 80 personnes.

Dans le monde bancaire, 42 consulting accompagne les acteurs de la finance sur l’ensemble du cycle de vie de leurs progiciels, conseille et guide les activités de financement Front to Back (entre les traders et la comptabilité) et intervient sur les différentes phases de transformation des organisations et systèmes d’information dans la mise en œuvre d’évolutions réglementaires ou le déploiement de dispositifs opérationnels dans le cadre de la gouvernance et du pilotage des risques et de la conformité. À titre d’exemple, sur la partie Front to Back, nous avons réalisé récemment implanter une nouvelle plateforme du progiciel Calypso, et l’avons migrée en v.14.

Dans le domaine des médias, les activités de 42 consulting vont de la création de contenus numériques (à la façon d’une régie de production audiovisuelle) à la diffusion multiplateforme, que cela soit sur télévision connectée, Web, Xbox ou smartphone. Par exemple, nous avons réalisé récemment la partie back-office d’une grande chaîne de TV.

BM : Pourquoi avez-vous choisi d’utiliser BoondManager chez 42 Consulting ?

S.L. :  Nous avons procédé par élimination. Nous avons d’abord essayé de créer notre propre ERP. Pendant 4 ans, nous avons confié le développement de notre outil interne à des stagiaires, et des collaborateurs en inter contrat. Mais cela n’a pas correspondu à ce que nous souhaitions.

Pendant un temps, nous avions également utilisé un logiciel propriétaire orienté cabinet de chasse, pour la gestion des CV et en parallèle un CRM light pour la gestion de nos clients. Mais nous voulions une solution intégrée.

En vue d’anticiper notre forte croissance, nous avons examiné attentivement les solutions du marché en matière d’ERP. Beaucoup d’entre elles étaient des usines à gaz, qui d’une part ne couvrait qu’une partie de nos besoins, et d’autre part était lourde à customiser et à intégrer. Nous nous sommes également intéressés aux solutions Open Source, attractives en termes de coûts. Mais ici encore les temps de développement nécessaires à l’intégration et à la couverture de l’ensemble de nos besoins étaient trop importants.

Au final, le coût, la facilité d’intégration et surtout l’ensemble des fonctionnalités offertes nous ont décidés à choisir BoondManager qui couvre aujourd’hui 80 % de nos activités. Et nous avons mis moins d’un mois pour intégrer la solution.

BM : Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans BoondManager ?

S.L. :  Sa facilité d’utilisation, son ergonomie, les fonctionnalités de reporting, le fait de pouvoir rajouter une agence juridique en deux clics, pouvoir trier les consultants par agence, avoir une vision très macro des différentes sociétés du groupe et pouvoir retrouver très facilement l’information.

Nous sommes globalement très satisfaits de la solution.

BM : Selon vous, qu’est-ce qui pourrait être amélioré dans BoondManager ?

S.L. :  Sur la partie comptable, ce serait intéressant d’élargir la possibilité d’export des données vers d’autres logiciels que SAGE.

Et ensuite, il manque de petites fonctionnalités mineures. Par exemple, dans les fiches de frais, il existe dans BoondManager une fonctionnalité très intéressante permettant de refacturer au client les frais du collaborateur. Par contre, en bas de la page, sur la ligne récapitulatif, on retrouve les frais réels, les frais forfaitaires, la part à régler au consultant, mais pas la part refacturée au client ce qui serait pourtant bien utile.

BM : Quelle est votre opinion concernant vos relations avec l’équipe de BoondManager, que ce soit aussi bien au niveau commercial qu’au niveau technique ?

S.L. : Nous sommes très contents. La relation est très fluide : beaucoup d’écoute, d’agilité. Une volonté de toujours trouver des solutions très rapidement. Rien à dire.