Byron Group logo avec Fabien Driard, directeur général associé de Byron Group

 

BoondManager : Pourriez-vous présenter en quelques mots l’activité de Byron Group ?

Fabien Driard : Créée en 2010, Byron Group est une société française de conseil et de service axée Qualité Logiciel et MOA. Nos 80 spécialistes œuvrent sur la partie fonctionnelle du projet informatique, c’est-à-dire que nous intervenons sur la partie Maitrise d’ouvrage, Recette, Test et Homologation, mais aussi sur le pilotage et la direction de projets.

Autrement dit, dans le cadre d’un nouvel outil ou de l’évolution d’un outil qu’il soit un ERP, un CRM, etc., nous rédigeons et spécifions fonctionnellement le projet, puis nous accompagnons les équipes métiers pour bien définir et cadrer leurs attentes. Ensuite, nous suivons les développements et réalisons également la partie homologation, recette/test, c’est-à-dire que nous allons mettre en place une stratégie de test et procéder au reporting associé.

Par exemple, pour un client ayant développé un ERP maison destiné à la France et ayant vocation à être déployé à l’international, Byron Group a mobilisé une équipe de Business Analyst qui a recueilli sur place dans chaque pays les besoins métiers, les a spécifiés et les a communiqués à la maîtrise d’œuvre française afin qu’elle puisse adapter l’outil à la réglementation, créer de nouvelles fonctions, etc. Puis, notre Test Manager a piloté la partie qualité, il s’est appuyé sur un de nos Test Leader qui a rédigé les plans de test et a piloté aussi une équipe de Testeurs délocalisée en Inde.

BM : Pourquoi avez-vous choisi d’utiliser BoondManager chez Byron Group ?

F.D. :  Nous disposions de plusieurs outils qui, à eux tous, ne couvraient pas l’ensemble de nos processus et, qui plus est, communiquaient mal ou peu entre eux. Dès le début de la création de l’entreprise, nous avons mis en place et utilisé Saleforce en tant que CRM. Nous avions développé un outil WEB maison de gestion de compte rendu d’activité mensuel. Nous utilisions également d’autres outils pour gérer les demandes d’absence diverses comme les congés payés , RTT etc… ,et enfin nous utilisions SAGE pour la facturation.

Nous avons choisi BoondManager afin de pouvoir gérer au sein d’un seul outil collaboratif le cycle de vie complet de notre activité : le recrutement, le placement, la contractualisation RH, la contractualisation commerciale jusqu’à la facturation avec les relevés d’activité, et la gestion RH du consultant lui-même.

Du fait de l’existant, nous avons raisonnablement opté pour une migration progressive. L’équipe de BoondManager a d’abord récupéré plus de 4 années d’informations agrégées dans Saleforce pour les intégrer dans BoondManager.

Depuis le 1er trimestre dernier, BoondManager est notre outil candidat et commercial. En septembre, nous basculerons l’intégralité des consultants (internes et externes) aussi bien en matière de gestion de demandes d’absence que de comptes-rendus d’activité. Cela nous permettra d’ici la fin de l’année de pouvoir facturer avec BoondManager.

Mon seul regret est ne pas avoir utilisé BoondManager dès le début. Cela aurait permis d’éviter la migration de l’existant depuis d’autres logiciels et les contingences liées au changement d’outil.

BM : Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans BoondManager ?

F.D. :  Ce qui nous a véritablement séduit est que BoondManager est un outil spécialement dédié aux sociétés de services faisant de la régie et du forfait. Toutes les notions métier sont intégrées : candidat, qualification d’un CV, ressource, projet, positionnement, envoi de CV, facturation, compte rendu d’activité, reporting, etc.

On aurait pu le faire avec un autre outil, comme Saleforce par exemple, mais cela aurait nécessité énormément de développements spécifiques ce qui signifie un coût très élevé.
En adoptant une solution du marché dédié, les cas particuliers liés à notre activité sont déjà intégrés.

BoondManager est vraiment un outil complet.

BM : Selon vous, qu’est-ce qui pourrait être amélioré dans BoondManager ?

F.D. :  BoondManager gagnerait à tenir compte de l’ensemble des règles sociales françaises relatives à la gestion des CP et des RTT, ainsi que de permettre davantage de contrôle dans ce domaine, notamment en ce qui concerne les périodes d’acquisition de repos en fonction de tel ou tel type de contrat.

BM : Quelle est votre opinion concernant vos relations avec l’équipe de BoondManager, que ce soit aussi bien au niveau commercial qu’au niveau technique ?

F.D. : La société qui édite BoondManager est à taille humaine. Quand je suis en contact avec votre responsable développement, Anthony, il ne me prend pas pour un extraterrestre si je lui explique que l’on veut « pusher un CV », ou que l’on a besoin « d’envoyer la facture d’un de nos consultants positionné sur un projet en mode régie », etc. Il comprend tout de suite de quoi je parle.

J’ai vécu des expériences support avec d’autres éditeurs de logiciels plus généralistes, et cela a été parfois très très compliqué. Ils ne comprenaient pas véritablement notre métier ce qui avait nécessité de passer beaucoup de temps à les accompagner, mais surtout les outils n’étaient pas suffisamment adaptés. Une grosse perte de temps au final…

Par ailleurs, nous avions demandé quelques évolutions de BoondManager, notamment celle pour l’envoi de push e-mailing de CV. C’est très agréable de voir qu’une demande personnelle a été prise en compte rapidement et mise à disposition de l’intégralité des utilisateurs de BoondManager.

Versant purement technique, nous n’avons pas eu de relation directe avec Tanguy et son équipe, car nous n’avons pas pour l’instant rencontré de problématique de ce type.