Stéphane Laquerre Synergie Engineering

avec Stéphane Laquerre, directeur général de Synergie Engineering

BoondManager : Pourriez-vous présenter en quelques mots l’activité de Synergie Engineering  ?

Stéphane Laquerre : Synergie Engineering est un bureau d’étude spécialisé en ingénierie industrielle.

Nous travaillons principalement pour des entreprises dans le domaine de la pétrochimie, du nucléaire, de l’alimentaire et de la cimenterie.

Concrètement, nous gérons des projets et réalisons des études de charpente, de tuyauterie, de génie civil ou de grosse mécanique pour deux types de clients : d’une part, des grands exploitants nationaux et internationaux et, d’autre part, des fabricants de tailles diverses, par exemple des tuyauteurs ou des charpentiers qui n’ont pas forcément des ressources en interne pour réaliser des études et des plans guide.

Nous proposons à nos clients des prestations au forfait et en régie/assistance technique, chaque type représentant respectivement 50 % de notre CA.

La société a été créée en 1989 et est basée à Bouc-Bel-Air, près de Marseille, et à Grenoble. Aujourd’hui, Synergie Engineering rassemble presque 70 collaborateurs et notre chiffre d’affaires consolidé pour 2015 est de 4 millions d’euros.

BM : Pourquoi avez-vous choisi d’utiliser BoondManager ?

S.L.  :Lorsque j’ai repris l’entreprise il y a 3 ans, elle a connu une très forte croissance. Nous sommes passés d’une dizaine à 70 collaborateurs. À mon arrivée, l’entreprise utilisait Excel avec de multiples fichiers : un fichier pour gérer les projets, un pour les payes, un autre pour les pointages, etc. Bien que ces fichiers avaient pour vocation d’être interconnectés, tout cela manquait terriblement d’efficacité. Un exemple : quand les collaborateurs étaient chez les clients, il fallait souvent leur rappeler de pointer, puis de nous transmettre leur fichier de pointage, dont il fallait ensuite recopier les données dans un autre fichier Excel… ce dernier était transmis au cabinet comptable qui nous renvoyait les payes… Lorsque nous étions 10, cela était juste gérable, nous perdions du temps et les erreurs n’étaient pas rares. Quand l’effectif a crû, qui plus est réparti sur deux sites distants, cela devenait très difficile. Notre CRM, gérée sous Access et non mutualisable entre les deux sites, nous obligeait à utiliser deux bases CRM complètement séparées. Pour la partie facturation, nous utilisions un logiciel qui avait le mérite d’être gratuit, mais qui comportait de nombreux bugs. Résultat : nous avons perdu toute la facturation du premier semestre 2015. Cela a été le facteur déclenchant pour trouver une solution complète qui gère l’ensemble des processus au sein d’un seul et même outil.

À titre personnel, je connaissais BoondManager pour avoir étudié son offre en 2011 lorsque, dans mon ancienne société, nous cherchions à remplacer l’outil. On avait choisi un de ses concurrents à l’époque, ce qui n’a pas été la meilleure décision que nous ayons prise… Quand j’ai vendu cette société pour ensuite racheter Synergie Engineering, nous avons comparé à nouveau les offres du marché et nous avons choisi BoondManager. Boond propose une solution vraiment complète pour les bureaux d’étude, un vrai sens du service, tout cela à un coût très abordable.

BM : Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans BoondManager ?

S.L. : BoondManager répond globalement à nos attentes. Nous aimons particulièrement sa simplicité, le pointage à distance des collaborateurs avec l’application pour smartphone, son interface moderne et « jeune » qui véhicule un esprit dynamique.

Nous apprécions également l’App HireAbility qui, en reconnaissant le CV d’un candidat chargé dans Boond sous la forme d’un fichier Word ou PDF, extrait et intègre automatiquement toutes les données contenues dans la fiche : c’est très rapide et fiable. Cette application est importante à plusieurs titres : d’abord parce que, faute de temps, la saisie des qualifications des fiches Candidats est souvent négligée dans nos entreprises. Ensuite parce que, grâce au moteur et aux filtres de recherche, cela permet de retrouver plus rapidement les candidats dont le profil peut correspondre à un projet.

Pour finir, ayant vocation à nous développer sur d’autres sites, Boond, outil en ligne par nature, permet à chaque agence de gérer tous les aspects métiers de manière autonome, et en même temps au chef d’entreprise d’avoir une vision consolidée instantanée des performances.

BM : Selon vous, qu’est-ce qui pourrait être amélioré dans BoondManager ?

S.L.  : Si BoondManager permet de gérer assez correctement les projets en mode forfait, il est, selon moi, moins commode et moins souple que sur son versant gestion de projets en régie dans lequel il excelle. Par exemple, en phase de construction de proposition de projet au forfait, il serait intéressant de pouvoir prévoir l’imputation des collaborateurs nécessaires, le montant des achats, etc. en amont pour chiffrer finement le coût global.

À la décharge de BoondManager, les logiciels à l’aise simultanément dans les deux modes de gestion coûtent, sans commune mesure, beaucoup plus cher. Pour une PME comme la nôtre, les projets allant de 5 000 à 100 000 euros, l’achat d’un logiciel aussi coûteux ne se justifie pas. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons choisi Boond, qui est un excellent compromis.

BM : Quelle est votre opinion concernant vos relations avec l’équipe de BoondManager, que ce soit aussi bien au niveau commercial qu’au niveau technique ?

S.L. : Depuis le début, nous sommes en contact avec Anthony. C’est une personne très agréable, très à l’écoute, contrairement à un de vos concurrents (je peux le nommer ? rires). C’est d’ailleurs pour cela que je n’ai pas souhaité signer à nouveau avec cette société lors de l’acquisition de Synergie Engineering. En tant que PME, quand on veut mettre en place un outil de gestion, on sait que l’on va avoir besoin d’accompagnement pour que tout se déroule de la façon la plus efficace et la rapide possible. Avec Boond, 1 mois et demi a été seulement nécessaire pour que notre historique soit repris, que nous ayons été formés et que nous ayons pu utiliser les premiers modules essentiels à notre activité.

Côté technique, nos tickets support ont toujours obtenu une réponse rapide, très majoritairement en moins de 2 h, sinon en moins de 24 h.

 

Crédit photo : Photo / Synergie Engineering