needone
Kévin Sennoun – Co-fondateur – Needone

Pourriez-vous présenter l’activité de Needone ?

Needone est une ESN, créée en Janvier 2016, qui développe des applications et des logiciels métiers pour ses clients, au forfait et avec obligation de résultat. Nous travaillons avec des PME, des ETI, quelques grands comptes et des start-up. Nous faisons également de la sous-traitance pour d’autres ESN. Ceci est notre coeur de métier mais il nous arrive occasionnellement d’intervenir en régie, sur des missions.

La particularité de Needone est une organisation en télétravail. Notre management, notre gestion des projets et nos processus de recrutement sont positionnés sur le principe du “home office”. C’est une façon de travailler que nous partageons avec BoondManager. Nous avons des locaux mais nous proposons à nos collaborateurs de télétravailler jusqu’à 4 jours par semaine. Aujourd’hui, mardi, nous sommes tous ensemble au bureau, le reste de la semaine, c’est au choix. Chez Needone, le télétravail fait partie de notre culture d’entreprise. Une charte interne encadre toutes nos pratiques.

Concernant le contenu de nos prestations, nous faisons du développement spécifique, sur cahier des charges. Nous sommes vraiment orientés “opérationnel”. Nous produisons du code en nous engageant sur un délai, un prix et un résultat. Nous développons principalement des portails, des plateformes web et des marketplaces de services. Nous sommes également en partenariat avec une start-up rennaise, Wolee qui offre un service, sous forme d’API, qui permet d’horodater des documents dans la blockchain. Autre exemple, nous travaillons avec une start-up parisienne, ContractChain, qui développe une solution de contractualisation de marchés BTP sur le principe de la blockchain.

Cette année, nous visons un CA de 600 000 euros, ce qui représente un peu plus du double de celui de l’année dernière, qui avait déjà doublé l’année précédente. Nous connaissons donc une forte croissance. Même chose en terme d’effectifs puisque nous avons commencé à 2 collaborateurs en Janvier 2016 pour atteindre aujourd’hui une dizaine de collaborateurs. Cette croissance est soutenue par notre organisation en télétravail car, malgré la pénurie de développeurs, nous parvenons à les attirer et à les fidéliser grâce à cette organisation.

Pourquoi avez-vous choisi d’utiliser BoondManager chez Needone ?

Nos premiers besoins se sont exprimés autour de la gestion des temps et sur la partie facturation. Nous avons étudié le marché et avons constaté que BoondManager proposait une solution ERP qui intégrait tous ces besoins (et bien plus encore) à travers un outil entièrement dédié aux ESN. En cherchant à en savoir plus, nous avons réalisé que cette solution répondait vraiment à l’ensemble de nos besoins.

Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans l’ERP BoondManager ?

Ce que j’utilise et apprécie particulièrement, ce sont les onglets Besoins, Projets, Facturation et Temps. La partie “préparation de paie” est également très appréciée. Nous utilisons pour cela l’application WExtractPayroll.

Selon vous, qu’est-ce qui pourrait être amélioré dans BoondManager ?

Au niveau de la Facturation, concernant la gestion des acomptes, j’ai eu des demandes de clients qui souhaitaient des factures d’acomptes avec mention de l’acompte acquitté sur la facture. Cette fonctionnalité serait pratique. 

Sur les Notes de Frais, permettre de configurer des types de frais où l’on doit rembourser 50% serait pratique pour notamment faciliter le remboursement des cartes de transport. Nous devons demander à nos collaborateurs de penser à inscrire la moitié du montant de ces types de frais.

Sur la partie Forfait, je sais qu’il existe une application qui est en cours de test, qui permettrait de gérer plus finement le suivi des restes à faire en temps réel. Nous attendons sa livraison officielle pour la déployer.

Par rapport aux outils utilisés dans le passé, avez-vous constaté des gains de temps ou de productivité ?

Avant BoondManager, nous avions un outil de facturation uniquement. Bien sûr, nous avons gagné en temps et en productivité, sans aucun doute ! Le fait de relier les temps avec la facturation, c’est un gain de temps énorme. Cela évite de devoir compter manuellement les temps passés, surtout sur de l’activité “régie”. Pour l’activité au forfait, cela évite de devoir faire des calculs sur des échéanciers donc gros gain de temps également. Pour suivre les encaissements, en trésorerie, grâce a l’onglet “facturation”, en un coup d’oeil, on visualise les paiements attendus. C’est très pratique.

Quelle est votre opinion concernant vos relations avec les équipes de BoondManager ?

Les relations sont très bonnes. A chaque fois que j’ai fait une demande sur le support, on me répond très rapidement. les relations commerciales sont également très bonnes.

Découvrez d’autres témoignages de nos HappyClients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *