Jeudi 6 Décembre 2018, le Syntec Numérique a annoncé les chiffres du secteur pour l’année passée et les perspectives 2019. Pour le marché des Entreprises de Services du Numérique et cabinets de conseil, 2018 a-t-elle été une année satisfaisante ? Quels secteurs se sont démarqués ? Que faut-il attendre de 2019 ?

2017 fut une année “record”, 2018 a fait mieux !

Syntec Numérique regroupe 2 000 entreprises qui réalisent 80% du chiffre d’affaires total du secteur. Cette étude, réalisée avec IDC s’appuie sur un panel représentant 85% du marché français. Le secteur en 2018, c’est un marché de 56,3 milliards d’euros et plus de 474 000 emplois pour 28 000 entreprises.

Bien que légèrement révisée par rapport aux annonces de la conférence semestrielle de Juin 2018, le secteur affiche tout de même une excellente croissance moyenne de  4,1 % portée par la transformation numérique (contre 4,2% attendus). Cela reste plus que la croissance de 3,9% enregistrée en 2017, qui était déjà “une année record”.

Le secteur du “Conseil et Services” progresse de 3,3% en 2018 contre 2,9% en 2017. Les éditeurs de logiciels” affichent une très belle croissance de 5,3% contre 4,4% en 2017. Mais le grand champion reste le secteur du “Conseil en technologies”, un secteur extrêmement dynamique qui augmente de 5,5% contre 4,2% en 2017.

La croissance est soutenue par les projets de transformation numérique, notamment les SMACS (Social-Mobility-Analytics-Cloud & Security) qui progressent de + 15,4 % en 2018. c’est moins qu’en 2017 (16,2%) mais représente tout de même 25,8% du marché des logiciels et services.

Le secteur Logiciels et Services crée de l’emploi pour la 8ème année consécutive : plus de 28 000 créations nettes d’emplois en 2017 (+56% d’emplois nets créés) et conserve de fortes intentions de recrutement en 2018 selon l’Apec. Les effectifs du secteur atteignent 474 000 salariés.

Regardons les détails, secteur par secteur :

Le “Conseil et Services” en 2018 :

78% des Entreprises de Services du Numérique augmentent leur chiffre d’affaires en 2018 (66% pour les PME). 90% des ESN constatent au 3ème trimestre un ratio positif “Nouvelles commandes / Facturations en cours”, signe d’un marché dynamique. Le développement des nouvelles offres de services à forte valeur ajoutée comme la cyber-sécurité et l’intelligence artificielle alimente le marché des ESN. Le développement des offres Cloud s’intensifie, atteignant 17% du chiffre d’affaires des ESN sur l’intégration et le conseil en 2018. Les SMACS sont en croissance de 14,4% et représentent 19,6% du marché des ESN, soit 6,7 milliards d’euros. Les secteurs clients qui tirent la croissance des ESN sont la Banque, l’Assurance, la Finance et le Services aux Professionnels.

 

 

L’Édition de Logiciels en 2018 :

74% des éditeurs de logiciels augmentent leur chiffre d’affaires en 2018 (63% pour les PME) grâce à de nouvelles offres logicielles et au développement du modèle SaaS (proposé par 78% des éditeurs fin 2018). Le SaaS représente, en 2018, 22% du marché de l’édition, soit 2,8 milliards d’euros pour une croissance de 24%. Les secteurs clients qui tirent la croissance des éditeurs de logiciels sont l’Industrie, la Banque, l’Assurance, la Finance et le Services aux Professionnels.

 

 

Le Conseil en Technologies en 2018 :

73% des sociétés de “Conseil en technologies” augmentent leur chiffre d’affaires en 2018 (65% pour les PME). Les moteurs de croissance sont “l’accélération des prestations dans le domaine de l’ingénierie de process”, “l’accompagnement de la transformation des business models des clients industriels vers la vente de solutions” et “le développement de prestations dans le domaine des objets connectés”. Les secteurs clients qui tirent la croissance du Conseil en Technologies sont l’Automobile, l’Aéronautique et l’Energie.

 

 

Les perspectives du secteur en 2019

Les sociétés du secteur se projettent positivement en 2019 : 87 % des entreprises envisagent une croissance de leur chiffre d’affaires. D’après les estimations, la croissance du marché en 2019 s’accélérera pour atteindre + 3,9 %.

Syntec Numérique estime une progression de 3% pour le secteur du Conseil et Services. 5,1% pour l’édition de logiciels et 5,2% pour le conseil en technologies. Ces bons chiffres seront de nouveau portés par la croissance des SMACS qui devrait atteindre 14,7 %, soit 28,5% du marché.

Les difficultés pour recruter persistent

Dans les activités informatiques, les trois quarts des entreprises déclarent avoir trouvé difficilement des candidats adaptés au poste lors de leur dernier recrutement de cadre, une proportion stable par rapport à l’année dernière, mais supérieure à celle enregistrée pour l’ensemble du marché (68 %). Pour expliquer ces difficultés, les recruteurs évoquent la rareté de certains profils et le manque de candidats.

Ainsi, dans le domaine de l’informatique Web, les offres qui suscitent le moins de candidatures concernent principalement les métiers de développeur C++, développeur web, développeur java J2EE, ingénieur études et développement net et ingénieur d’études java J2EE. En informatique de gestion, les offres d’ingénieur informatique, ingénieur développement, développeur Java, consultant décisionnel, chef de projet ERP, analyste programmeur sont celles qui attirent le moins de candidats.

Les recruteurs adaptent leurs pratiques pour faciliter les embauches : ils multiplient les moyens de sourcing et mobilisent largement les canaux de recrutement qui permettent une approche directe des candidats. L’offre d’emploi est utilisée dans près de neuf recrutements sur dix. Mais c’est principalement dans la mobilisation des réseaux sociaux que les recruteurs des activités informatiques se distinguent : ils les utilisent dans près de sept recrutements sur dix (contre un sur deux en moyenne).

 

Et vous, quelles sont vos priorités pour 2019 ? BoondManager peut vous aider dans la gestion de vos recrutements et le suivi de vos collaborateurs. Parlons-en

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *