Près de 50 000 sociétés de services 1 exercent aujourd’hui en France (sociétés de conseil, sociétés d’ingénierie, SSII…).

Toutes ces sociétés se caractérisent par un mode de fonctionnement propre à leur métier : elles doivent constamment gagner de nouveaux marchés tout en optimisant l’adéquation de leur portefeuille d’affaires avec leurs capacités de production, c’est-à-dire leurs ressources humaines (collaborateurs internes, consultants externes, recrutement…). Une tâche qui est loin d’être évidente !

Dans ce contexte, il semblerait logique que ces sociétés disposent d’outils de pilotage adaptés à leur métier afin d’avoir une bonne visibilité sur leurs actions en cours et à mener.

Et pourtant la majorité des sociétés de services n’utilisent pas de progiciel métier. La plupart d’entre elles s’en remettent à une solution par défaut qui peut être considérée comme le plus vieil ERP existant sur le marché : le tableur Excel.

Pourquoi ? Le principal frein à l’équipement des sociétés de services est un manque de temps chronique. La priorité n’est clairement pas la recherche d’un nouvel outil de pilotage interne mais bien la recherche de nouvelles opportunités d’affaires afin de pérenniser l’activité.

De plus, les ERP souffrent d’une mauvaise image auprès des sociétés de services et des entreprises de manière générale. Cet outil est souvent présenté comme une « usine à gaz » complexe à utiliser, un système lourd à mettre en place, doté d’une interface peu engageante… et surtout une solution très coûteuse.

Or, ces arguments ne sont plus du tout d’actualité. S’il est vrai que les premiers progiciels sortis sur le marché n’étaient pas tous des modèles en matière d’ergonomie, de convivialité, de simplicité et de tarifs, les choses ont bien évolué :

 

  1. Un ERP est inutile dans une société de services: FAUX !

Face à des charges administratives de plus en plus chronophages et des managers qui manquent toujours de plus de temps, les progiciels métiers permettent de gagner en efficacité et ainsi de se focaliser sur l’essentiel : le business !

Dans des sociétés où les coûts sont essentiellement salariaux, cet outil est un atout essentiel pour permettre d’optimiser l’occupation des ressources humaines et ainsi atteindre les objectifs fixés. Le retour sur investissement est assuré !

 

  1. Les ERP sont trop compliqués : FAUX !

Bricoler des données avec Excel pour facturer les clients en fonction du temps passé par vos ressources et des frais associés à l’affaire semble beaucoup plus compliqué que d’utiliser un progiciel métier qui a été conçu spécifiquement pour répondre à vos attentes. Les progiciels métiers sont en effet des outils très simples à prendre en main et à utiliser au quotidien. Pour vous en convaincre, n’hésitez pas à demander un test gratuit pour en juger par vous-même.

 

  1. Un ERP c’est trop long à mettre en place : FAUX !

Le développement récent du cloud computing a permis de surmonter les difficultés liées au déploiement des ERP. Aujourd’hui, la mise en place d’une solution SaaS 2 ne nécessite plus aucune compétence technique, ni installation sur les serveurs de la société de services. La mise en route est quasi immédiate puisqu’une simple inscription en ligne suffit pour accéder au logiciel et commencer à l’utiliser pour gérer votre activité de A à Z.

 

  1. Les ERP posent des problèmes de sécurité des données : FAUX !

Hébergement sécurisé, sauvegarde des données, cryptage des connexions à l’application, échanges sécurisés en mode SSL (HTTPS), système d’authentification des périphériques… les progiciels métiers offrent toutes les garanties nécessaires pour pouvoir travailler sereinement en ligne et en toute sécurité.

 

  1. Les progiciels métiers sont chers : FAUX !

Bien au contraire, les offres SaaS sont très économiques. En effet, elles ne nécessitent aucun achat de licence, aucune installation sur serveurs ni aucune maintenance de ces derniers. De plus, elles sont facturées sous forme d’un abonnement mensuel variant en fonction de votre consommation (soit par utilisateur, soit par manager).

 

_________________________________________________________________________

  1. Source Syntec Numérique et Syntec Ingénierie.
  2. Software as a Service (SaaS) = logiciel en tant que service.